Rechercher
  • Gaëlle

Il a effacé ma dette


Vite, vite ! Il faut se dépêcher, notre train arrive dans deux minutes. Le seul hic est que la personne qui m'accompagne n'a pas encore acheté son titre de transport et le distributeur de tickets ne fonctionne toujours pas, malgré ses multiples tentatives; or, nous devons absolument prendre ce train, sous peine d'être submergées par l'affluence du centre de Paris aux heures de pointe.

© Rawpixel.com

Il va quand même falloir se décider à y aller, mais avant tout il faut trouver rapidement une solution au cas où il y aurait un contrôle, même si je pense que cela n'arrivera pas, car je n’en ai jamais vu en cinq ans de trajets sur cet itinéraire. Mon amie décide alors de prendre en photo l'écran de cette *@%#!* machine (😄), qui affiche fièrement : “achat ticket momentanément indisponible”.

Une fois la mission accomplie, nous nous dépêchons de gravir les quelques marches qui nous séparent du quai et nous montons dans le train qui entre en gare quasiment au même moment que nous. Ouf ! Nous avons eu chaud !

 

Dix minutes plus tard, nous arrivons à destination. Tandis que nous avançons avec difficulté au milieu d'une foule compacte, certains se faufilent en toute impunité entre les rangs pour essayer de gagner du temps. Cependant, il y a un “bouchon” inhabituel. Je me mets donc sur la pointe des pieds et je lève la tête pour savoir ce qui se passe, c'est alors que j'aperçois des contrôleurs à quelques mètres devant nous. Oups ! Il semble que j'ai parlé trop vite 😅. Après une courte attente, nous arrivons enfin à leur hauteur et nous sommes accueillis par une sympathique jeune femme. Confiante quant au dénouement rapide de ce problème, mon amie lui raconte sa mésaventure, photo à l'appui, montrant le dysfonctionnement du distributeur de tickets en gare de départ. Malgré sa bonne foi, le verdict est sans appel. Elle doit obligatoirement et immédiatement débourser la “modique” somme de 50 € pour avoir (involontairement) enfreint les règles, quitte à faire une réclamation plus tard auprès de la compagnie ferroviaire. Je ne m’attendais tellement pas à entendre une telle absurdité que j'éclate en sanglots malgré moi, faisant part à l'agent de contrôle du préjudice que représente cette décision, si l’on s’en tient au principe qu'elle n’a pas à lui imputer une défaillance qui est clairement celle de son employeur. Visiblement émue et confuse, elle essaye tant bien que mal de me faire entendre raison par toutes sortes d'arguments, dont le remboursement possible de la somme à payer sous une dizaine de jours en contactant le service clients. Je me permets de lui rétorquer qu'elle ne connaît pas sa situation financière actuelle et qu'aucun de ses arguments n'arrivera à me consoler de ce que je considère comme une profonde injustice. Je me résous cependant à payer cette amende par carte bleue pour aider mon amie qui était sans emploi à cette période, suite à quoi la jeune femme me tend un reçu et nous nous quittons sur cette note.

 

Mon amie, visiblement troublée et découragée par cette scène, m’avoue ne plus savoir comment prier pour éviter ce type de désagréments inutiles, intervenant le plus souvent comme la goutte d'eau qui fait déborder un vase déjà rempli à ras bord d'épreuves en tout genre. Les larmes aux yeux, je lui réponds : “je ne sais pas non plus, mais je sais une chose, c'est que l'ennemi de nos âmes encore appelé satan, tentera toujours de nous pousser à renier Dieu ou de détruire notre témoignage concernant la fidélité de Celui qui est notre Père et qui prends soin de nous, mais nous devons lui résister avec une foi ferme” [1]. En effet, quelques secondes avant cet incident, j'étais toute contente de raconter à cette personne la merveilleuse histoire que j'avais entendue la veille sur la réalité de la justice divine [2]. Le fait d'apprendre qu'on avait le droit de demander à Dieu de nous faire justice dans nos circonstances sans pécher pour autant contre notre partie adverse avait été pour moi une incroyable découverte, et voilà que survient cet événement qui vise à me faire regretter mes paroles et à anéantir mon espérance. Ce jour là pourtant, je choisis de réaffirmer mes convictions, même si tout le contraire vient de se produire sous nos yeux [3].

 

Une fois rentrée à la maison, j'écris aussitôt au service client de la compagnie de transports pour demander réparation du tort que nous avons subi par leur faute. Je m'attends à recevoir une réponse immédiate, seulement les jours passent et je n'ai toujours aucune nouvelle des suites de cette affaire. Deux semaines plus tard, je reçois enfin un message m'informant de la procédure à suivre pour toute demande de dédommagement et prouvant de par les démarches à entreprendre, que le délai de remboursement qui nous avait été annoncé n'aurait jamais été respecté. Par ailleurs, je consulte régulièrement mon compte en banque et je trouve très étrange qu'il n’ait toujours pas été débité de la somme payée. Eh bien, figurez-vous qu’au moment où je rédige ce post, il ne l'a tout simplement jamais été ! Tout porte à croire que mon paiement s'est carrément volatilisé, car je n'ai jamais trouvé aucune trace de prélèvement effectué sur mon compte par cette compagnie !

Le sourire aux lèvres cette fois-ci, je pense au passage de la Bible qui dit de Jésus-Christ qu’“Il a effacé le document de nos dettes qui nous accusait, et qui était contre nous à cause des règles établies et il l’a détruit en le clouant sur la croix.” Une autre version dit qu’“Il a annulé le document qui nous accusait et qui nous était contraire par ses dispositions: il l'a supprimé en le clouant à la croix.” [4]. Ce texte parle certes de l’œuvre beaucoup plus grande du salut en Jésus-Christ, qui grâce à sa crucifixion ne tient plus compte des péchés de ceux qui croient en sa résurrection [5] et qui déclarent de leur bouche qu'Il est Seigneur [6], mais je suis persuadée que Son œuvre est aussi efficace dans tous les domaines de la vie d'un croyant; cette histoire en est l’une des illustrations.

 

J'ai crié et pleuré devant mon Seigneur face à cette situation injuste, aussi insignifiante soit-elle aux yeux des hommes, et il a répondu au delà de mes attentes. En donnant l'exemple dans l'une de ses paraboles d'un méchant juge qui a fini par faire justice à une femme uniquement parce qu'elle l’importunait, Jésus Lui même conclut en disant : “alors, [si un juge qui n'a aucune considération envers ses semblables est capable de faire droit à ceux qui le lui demandent] pouvez-vous supposer que Dieu ne défendra pas le droit de ceux qu’Il a choisis et qui crient à Lui jour et nuit, et qu’Il tardera à leur venir en aide ? Moi je vous dis qu’Il défendra leur droit promptement. Seulement, lorsqu’[Il] viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ?” [7] En d'autres termes et dans ce contexte précis, êtes-vous encore confiants dans le fait qu'Il désire réparer les dommages qui vous ont été causés ? “Pourtant, le Seigneur attend le moment de vous montrer Sa bonté, Il se lèvera pour vous montrer Sa tendresse. Oui, le Seigneur est un Dieu juste. Ils sont heureux, ceux qui l’attendent avec espoir.” [8]

 

Si vous voulez faire la connaissance du Dieu extraordinaire dont je vous parle dans ce blog, suivez le guide → "Connaître Dieu" et soyez les bienvenues lors de mes prochaines soirées pyjama !

N'hésitez pas à me partager vos témoignages en commentaires ou par mail, et s'il vous reste un peu de temps, lisez les notes explicatives ci-dessous ↓, qui apportent un éclairage plus complet à des affirmations qui pourraient parfois paraître théoriques.

 

Notes explicatives (cliquez sur les textes soulignés) :

[1] “Le voleur vient seulement pour voler, tuer et détruire. Moi, je suis venu pour que les gens aient la vie, et pour que cette vie soit abondante.” Jean 10:10 / "[...] Soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu’un à dévorer. Résistez-lui en demeurant fermes dans votre foi, car vous savez que vos frères et sœurs dispersés à travers le monde connaissent les mêmes souffrances." 1 Pierre 5:8-9 [2] John Paul Jackson (en anglais) : “Dreams and Mysteries of Justice” [3] “[...] Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru!” Jean 20:29 [4] Colossiens 2:14 [5] “Alors, si quelqu’un est uni au Christ, il est créé à nouveau. Ce qui est ancien est fini, ce qui est nouveau est là. Oui, c’est Dieu qui a réconcilié le monde avec lui, par le Christ. Il ne tient plus compte des fautes des êtres humains et il nous charge d’annoncer cette parole de réconciliation. Le Christ était sans péché, mais Dieu l’a chargé de notre péché. Alors maintenant, par le Christ, Dieu nous a rendus justes.” 2 Corinthiens 5:17‭,19, 21 [6] “En effet, si de ta bouche , tu déclares que Jésus est Seigneur et si dans ton cœur , tu crois que Dieu l’a ressuscité, tu seras sauvé, car celui qui croit dans son cœur, Dieu le déclare juste ; celui qui affirme de sa bouche, Dieu le sauve. En effet, l'Écriture dit : Celui qui met en lui sa confiance ne connaîtra jamais le déshonneur.” Romains 10:9‭-‬11 BDS; / “Est-ce que ta bouche affirme devant tous que Jésus est le Seigneur ? Est-ce que tu crois dans ton cœur que Dieu l’a réveillé de la mort ? Dans ce cas, tu seras sauvé. En effet, quand nous croyons de tout notre cœur, Dieu nous rend justes, quand nous affirmons notre foi devant tous, il nous sauve. Oui, les Livres Saints disent : «Ceux qui croient en lui ne le regretteront pas.»” Romains 10:9‭-‬11 PDV [7] Luc 18:7‭-‬8 [8] Ésaïe 30:18


#dettes #justice #droit #injustice

109 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout